Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Été 85

La longueur de ma chronique sera équivalente à la hauteur de ma déception. Importante. J’ai raté Été 85, sorti entre deux fermetures des salles de cinéma et j’attendais beaucoup de ce film. Pourquoi une telle déception ? Il y a des raisons visibles, de...

Lire la suite

Da 5 Bloods : Frères de sang

Le combat de Spike Lee contre la racisme ne faiblit pas, il ne rate jamais le rendez-vous de la contestation sociale. Son nouveau film sort aujourd’hui, uniquement sur la plateforme Netflix, juste après le meurtre de Georges Floyd qui vient de rallumer...

Lire la suite

Blade Runner 2049

Quand Blade Runner de Ridley Scott est sorti en 1982 j’avais 23 ans, toutes mes dents, les cheveux longs et une moustache épaisse comme un rebord de trottoir. Harrison Ford était devenu un acteur mythique en un seul film, l’année précédente, grâce aux...

Lire la suite

Le bonhomme de neige

J’ai lu deux ou trois romans de Jo Nesbo et j’ai trouvé ça sympa, pas de quoi se relever la nuit, mais pas mal. Le flic qui picole, divorcé, super enquêteur mais marginalisé par ses supérieurs, qui affronte des tueurs en série complètement dingos, enfin...

Lire la suite

Tout l'argent du monde

Mon premier film de l’année ( 2018) s’intitule Tout l’Argent du Monde. J’imagine qu’un titre aussi ambitieux sera prémonitoire et que 2018 sera placé sous le signe du compte en banque bien garni. Pas gagné vu la conjoncture. Le film de Ridley Scott ressemble...

Lire la suite

Ça / Chapitre 2

Aïe ! Ce que je redoutais est arrivé. Ma première chronique, ci-dessous, était plutôt enthousiaste. Les entorses faites au roman, déjà pointées à l’époque, ont eu raison du chapitre 2 qui n’est pas du tout à la hauteur de ce que l’on pouvait attendre...

Lire la suite

Au nom de la terre

Je commence par un coup de chapeau, les bémols viendront ensuite, une tactique que je m’applique à suivre pour ne pas perdre les adorateurs du film dès les premières lignes. Au nom de la terre a fait deux millions d’entrées, score fabuleux car c’est le...

Lire la suite

Jusqu'à la garde

L’industrie cinématographique est au point mort. Les tournages sont reportés ou annulés, les sorties prévues décalées aux calendes grecques. Un silence de plomb a envahit ces salles où l’on vient chercher la détente et la réflexion. Le rideau sur l’écran...

Lire la suite

Comme deux gouttes d'eau ...

Adolescent, j’avais un copain qui s’appelait Jean-Marc. Son père ressemblait à s’y méprendre à Kirk Douglas. Pas son sosie mais presque. La première fois que je suis monté chez Jean-Marc et que je me suis retrouvé face à face avec son père j’ai cru que...

Lire la suite

King Kong, l'aventure interdite

Nous sommes au début des années soixante-dix. Mes années collège. La scène se passe un samedi matin. La directrice de l’établissement, que j’appelle Madame T. pour éviter de me mettre à dos sa possible descendance, fait le tour des classes pour passer...

Lire la suite

Parasite

Je ne vous cache pas que je m’attaque à un gros morceau. Un film qui a reçu la Palme d’Or à Cannes, l’Oscar du meilleur film aux States et le César du meilleur film étranger à Paris ne peut pas être mauvais, ni même moyen. C’est tellement évident que...

Lire la suite

1917

1917 est incontestablement le plus gros et le plus grand film de ce début d’année, je le précise d’entrée pour ceux qui n’apprécieront peut-être pas les critiques qui vont suivre. Un gros film car les moyens employés sont gigantesques, la reconstitution...

Lire la suite

1959, cinéma et baby boom

Je suis né en 1959, je suis un baby boomer comme on dit aujourd’hui. Près d’un million d’enfants naissent cette année-là, les maternités débordent et on construit des préfabriqués afin d’agrandir les écoles devenues trop petites pour contenir toute cette...

Lire la suite

Le lac aux oies sauvages

Déjà, au départ, on tient un beau titre, un petit côté soviétique, avec un relent de propagande destinée à guider le peuple vers les horizons bleutés du bonheur socialiste et collectiviste. Bon, j’ai tout faux, ce film est chinois, mais je ne suis pas...

Lire la suite

Seules les bêtes

Dominik Moll a une belle filmographie d’où se détache Harry, un ami qui vous veut du bien, suspense anxiogène où Sergi Lopez nous concocte une composition inoubliable. Moll adapte ici un roman de Colin Niel, jeune auteur français fort sympathique que...

Lire la suite

Star Wars 9, pudding spatial

Le film à chroniquer jouant à fond la carte de la nostalgie je vais commencer par une séance souvenirs-souvenirs. C’est en 1978, au CNP Villeurbanne, que j’ai découvert La Guerre des étoiles. J’avais dix-neuf ans, toutes mes dents, j’étais déjà mordu...

Lire la suite

Palmarès 2019. Une année de cinoche

Une année de cinoche. Palmarès 2019 Le podium Joker de Todd Phillips. Cérébral et angoissant. Once upon a time in Hollywood de Quentin Tarantino. Nostalgique et drôle John Wick de Chad Stahelski. Virtuose et violent Prix Navet 2019 Celle que vous croyez...

Lire la suite

Gloria Mundi ou la stratégie de l’échec

Robert Guédiguian est un des rares réalisateurs français, pour ne pas dire le seul, à mettre en scène des gens d’en bas, socialement et géographiquement puisque Marseillais, des prolos du midi pour faire court. Il transpose à l’écran des scénarios où...

Lire la suite

J'accuse

Sentiments mitigés en sortant de la salle de cinéma. Je suis content d’avoir vu J’accuse et montrer ainsi que je ne participe pas à la curée générale contre un grand metteur scène qui se fait dépecer vivant dès qu’il sort un nouveau film. À la question...

Lire la suite
1 2 3 > >>

À propos

Chroniques cinéma